Rencontre avec Julie, créatrice de La Box à Planter et installée à Nantes.

En un clin d’oeil

La boite

Nom : La Box à Planter
Siège : Nantes
Créée en : 2014
Statut : SARL

Le Faiseur

Nom, prénom : Spolmayeur, Julie
Age : 24 ans
Originaire de : Nantes
Études : HEC, Strasbourg

Et si on ne mettait à cultiver nos propres légumes ? Même en ville ? C’est l’objectif de La Box à Planter, une boite pleine de fraîcheur créée par Julie Spolmayeur. Basée à Nantes, la “green team” de La Box à Planter oeuvre pour démocratiser le jardinage et le rendre accessible à tous. Chaque saison, les abonnés de La Box à Planter reçoivent des graines biologiques et françaises pour alimenter leur petit potager. Et pour ceux qui n’ont pas la main verte, pas de panique : chaque box est accompagnée d’un joli petit livret expliquant la culture des graines, pas à pas.

Hello Julie ! En quelques mots, la Box à Planter, c’est quoi ?

La Box à Planter est la solution pour apprendre à jardiner sans se prendre le chou ! Chaque saison, nos abonnés reçoivent chez eux l’essentiel pour cultiver au jardin comme au balcon légumes, aromates et fleurs. Un livret accompagne les 5 sachets de graines bio pour guider nos jardiniers en herbe. De la graine à l’assiette, ils bénéficient de conseils complets et décomplexés… Tout le monde peut apprendre à jardiner !

Et cerise sur le potager, une surprise les attend dans chacune des box : un pot, des aromates séchés, des accessoires de jardinage, etc.

la-box-a-planter-jeune-entrepreneur

Que faisais-tu avant de créer ton entreprise ?

Avant de me lancer dans le grand bain, je venais tout juste de finir mon école de commerce. J’avais l’entrepreneuriat dans la peau et souhaitais créer mon entreprise. Je voulais voir le monde des startups de plus près alors après de nombreux stages dans ce type d’entreprises, j’ai signé un CDI dans une grosse startup française. Mais je me suis vite rendu compte que c’était ma propre boite que je voulais créer !

“J’ai lancé La Box à Planter avec très peu de moyens, de temps, et d’argent”.

Tes études en école de commerce t’ont-elles aidée à créer ton entreprise ? Avais-tu choisi de faire ces études ?

L’école de commerce t’aide à avoir une vision « business » des choses. Je connais plein de créateurs talentueux à qui il manque cette vision, et je me rends bien compte qu’elle m’est indispensable. Pour le reste, j’ai davantage appris en rencontrant des entrepreneurs, en participant à un tas d’événements sur l’entrepreneuriat plutôt que sur les bancs de l’école. Je n’ai d’ailleurs pas grand souvenir de mes cours de compta … (hum hum).

la-box-a-planter-jeune-entrepreneur

Peux-tu nous raconter les tous premiers pas de La Box à Planter ?

Après une rupture conventionnelle, j’ai bénéficié de quelques mois de chômage, sans trop savoir vers quoi je souhaitais m’orienter. Je voulais créer un métier qui ait du sens pour moi : j’ai donc souhaité mettre ma graine d’espoir dans l’enjeu mondial des semences.

J’ai lancé La Box à Planter avec très peu de moyens, de temps, et d’argent (mon chômage arrivant à la fin). J’ai adopté quelques bonnes pratiques du Lean Start-Up, de l’huile de coude et je me suis lancée !

Le retour du public a été très bon puisqu’une belle communauté s’est très rapidement créée, avec des clients de plus en plus nombreux et j’ai donc décidé de m’entourer de Quentin, mon associé pour me prêter main forte, et main verte 😉

la-box-a-planter-jeune-entrepreneur

Combien de personnes travaillent actuellement pour La Box à Planter ? Que font-elles ?

Nous sommes entre trois et cinq ! Quentin et moi sommes les deux cofondateurs avec des taches bien distinctes : il est développeur informatique, tandis que je suis plus du côté communication et marketing. Nous avançons main dans la main avec une stratégie commune.

Léa est notre trépied. D’abord venue pour un rapide stage, elle est finalement restée 5 mois de plus et nous allons bientôt l’embaucher ! Très autonome, elle gère le service client, les partenariats blogs et presse, la rédaction… un vrai couteau suisse sur lequel on peut compter !

Laëtitia est notre graphiste qui travaille en freelance notamment sur la création graphique de nos livrets. Nous sommes également à la recherche de stagiaires pour les mois à venir !

Vous êtes basés à Nantes, pourquoi ?

Nous avons en effet posé nos valises à Nantes quelques mois après la création de l’entreprise. C’est une ville très verte, avec beaucoup de potagers urbains, de nature à proximité, de personnes intéressées par des sujets qui nous touchent (ESS, l’environnement…). On ne regrette pas notre choix !

“J’ai peu à peu mis en place des gestes dans mon quotidien qui m’ont amenés au jardinage : végétarien, zéro déchet, compost, AMAP…”

D’où viennent les graines de La Box à Planter ?

Les graines viennent pour la plupart des Pays de la Loire, une des autres raisons de notre installation sur le territoire nantais. Toutes les semences sont biologiques, reproductibles et françaises. C’est un vrai choix pour nous de mettre en avant des variétés potagères anciennes, et de valoriser ces producteurs.

Tu t’es certainement inspirée des « box » que l’on a pu voir se développer ces dernières années. Pourquoi ?

Bien sûr ! J’ai d’abord eu l’idée de créer un site internet de vente de graines bio pour donner envie à notre génération des 25-35 ans de se mettre au jardinage et de leur donner les clés de se lancer. Puis j’ai pensé au système des box qui était cohérent avec notre modèle puisque le jardinage joue avec les saisons. L’idée était trouvée !

 

la-box-a-planter-jeune-entrepreneur

Comment as-tu découvert cet univers ?

C’est mon amour pour la nature qui me l’a fait découvrir. Tentant d’avoir un mode de vie plus respectueux de l’environnement, j’ai peu à peu mis en place des gestes dans mon quotidien qui m’ont amenés au jardinage : végétarien, zéro déchet, composte, AMAP…

J’ai donc créé une solution qui me manquait : comment cultiver ses propres légumes en ville quand on n’y connait rien ?

Quelles valeurs défend La Box à Planter ?

Responsable : des graines bio, une box et un livret 100% recyclés et recyclables fabriqués à Nantes, le tout assemblé par une entreprise adaptée aux personnes handicapées !

Humaine : nous ne sommes pas des géants et ne souhaitons pas en devenir. Nous sommes proches de nos clients et c’est un plaisir d’échanger chaque jour avec eux !

Pédagogique : le jardinage est un apprentissage constant. Même si on n’a pas la main verte, il est toujours temps de se lancer et d’apprendre en s’amusant.

Décomplexé : pas de long discours, nous faisons tout pour que nos abonnés ne se prennent pas le chou ! Des textes rigolos, un SAV de proximité, des réseaux sociaux pour partager ses fiertés … mais aussi ses ratés !

 

la-box-a-planter-jeune-entrepreneur

Quels sont tes projets de développement ?

Nous sommes à fond les ballons pour préparer plein de nouveaux produits pour Noël, mais on garde ça un peu secret pour l’instant ! Stay tuned.

Des organismes, des personnes en particulier vous ont-ils soutenu dans ce projet ? (financièrement, humainement, ou autres…)

En avril dernier, on a eu la chance de remporter le prix Moovjee qui récompense les jeunes entrepreneurs avec à la clé 5000€ qui nous aident bien ! Humainement sinon, on fait le plein de gentillesse à travers les réseaux sociaux et les mails que nous recevons : les gens sont positifs, encourageants, et ça fait un bien fou !

la-box-a-planter-jeune-entrepreneur

Est-ce que ta famille a eu une influence dans ton projet ? Est-ce que tes parents travaillent dans ce domaine, par exemple ?

Pas du tout ! Au contraire, ils m’ont tous regardé avec de grands yeux quand je leur ai confié l’idée. Maintenant, je pense qu’ils sont très fiers : « Ma fille est passée sur Télématin !! ».

“J’attendais depuis longtemps de vivre ce que je suis en train de vivre”.

As-tu rencontré des galères ?

Oui ! Mais pour l’instant rien de grave. Il faut garder la tête haute et des objectifs clairement exprimés pour rester dans le droit chemin.

Qu’est ce que l’entrepreneuriat a changé dans ta vie ?

J’attendais depuis longtemps de vivre ce que je suis en train de vivre. Cela fait 5 ans que je rêve d’avoir mon entreprise, et je ne suis pas déçue. C’est enrichissant, à chaque moment !

 

la-box-a-planter-jeune-entrepreneur

Combien de box ont été vendues depuis le début ? Est-ce que cela répond à tes objectifs de vente ?

Plus de 7000 box ont été vendues en un peu plus d’un an ! C’est un réel succès pour nous. Cela prouve qu’il y a une vraie envie de la part des citadins de se mettre au vert.

Pour faire vivre une équipe de trois personnes et avoir de la trésorerie pour investir dans de nouveaux projets, il faut nous développer encore plus, mais c’est en bonne voie ! Nous sommes tout à fait confiants.

Un credo que tu as toujours respecté ?

Il faut être curieux, passionné, et faire les choses avec envie. L’entrepreneuriat c’est une question de tempérament, il faut aimer être dans cette position de remise en question perpétuelle, de prises de risques, d’apprentissage constant.

Je pense qu’il faut aussi faire simple. Beaucoup d’entrepreneurs se lancent dans des projets complexes avant même de savoir s’il y a un marché. Faites simple et si ça marche, améliorez l’existant en répondant à la demande de vos clients. Ça vous fera gagner beaucoup de temps et d’argent.

la-box-a-planter-jeune-entrepreneur

Petite, que voulais-tu faire comme métier ?

Aucune idée ! Je pense que je voulais rester petite pour toujours !

Ton rêve le plus fou ?

Mon rêve serait d’arriver à travailler moins, de manière très efficace, en étant mobile pour profiter de ce que la vie a à nous offrir un maximum ! Rien que ça.

La Box à Planter en chiffres

50
Variétés de légumes, aromates et fleurs jusqu’à présent
4000
Jardiniers en herbe qui nous font confiance
1
Belle communauté de plus de
12 000
Personnes sur les réseaux sociaux !

• Pour commander La Box à Planter, c’est par là
• Suivre La Box à Planter sur Facebook, Twitter, et Instagram