Portraits de jeunes entrepreneurs passionnés

olly-lingerie-ecologique-mode-ethique

Olly lingerie : des culottes écolos garanties « sans perturbateurs endocriniens »

Olly, c’est une marque de lingerie créée par Clémentine, Mathilde et Clémentine, étudiantes en École de Commerce à Paris. Ne trouvant pas leur bonheur dans les produits proposés dans le monde de la lingerie éthique, elles ont décidé de créer leur propre marque de culottes jolies et propres pour la planète !

Sensibles à l’environnement, à l’évolution des sociétés et du travail, elles imaginent et confectionnent leur lingerie à travers des engagements forts tels que l’utilisation de tissus écologiques, la garantie « sans perturbateurs endocriniens » (ndlr : substances chimiques d’origine synthétique) et la production en Europe afin de limiter l’impact environnemental lié au transport.

Alors que l’industrie textile ne rime pas franchement avec les droits de l’homme et du travail, ces créatrices se sont lancées avec courage, persévérance et bon gout ! La planète leur dit merci, nos fesses aussi.

Olly, c’est quoi exactement ?

Olly est une nouvelle marque de lingerie saine et écologique. Nos culottes sont faites en coton biologique, les teintures sont labellisées Oeko-tex 100 (sans produit nocif) et sont fabriquées en Europe.

Cela fait maintenant presque deux ans que nous travaillons sur le développement de Olly. Tout a commencé par un cours d’entrepreneuriat à Berlin en janvier 2015. À la suite du semestre, nous avons décidé de ne pas nous arrêter là et de lancer cette marque pour de vrai !

Comment vous est venue l’idée de créer Olly ?

Sensibles à l’environnement depuis toujours, nous cherchons à nous habiller de manière plus responsable. C’est donc naturellement que nous nous sommes tournées vers la lingerie éthique, parce que ce sont nos vêtements les plus intimes, en contact direct avec notre peau.

Mais nous n’avons pas trouvé de petites culottes éthiques qui nous plaisaient vraiment, tant en matière de style que d’image de marque. C’est pourquoi nous avons décidé de créer Olly, une marque qui met sur un pied d’égalité éthique et esthétique.

olly-lingerie

Le secteur de la mode est le deuxième pollueur au monde. Comment souhaitez-vous marquer l’industrie de la mode différemment ?

C’est bien sûr un long processus dans lequel les marques et les consommateurs doivent s’engager. Avec Olly, nous apportons notre petite contribution en utilisant des matières saines et écologiques (nos culottes sont majoritairement faites en coton biologique, certifié GOTS), en restant au maximum dans l’Union européenne pour réduire notre empreinte carbone tout en garantissant qualité et bonnes conditions de travail (nos dentelles et tulles sont fabriqués en France, en Allemagne ou en Italie et la confection est réalisée en Hongrie) et en utilisant des teintures non nocives.

« Si le défi environnemental peut paraître immense, nous pensons que c’est grâce à l’engagement au quotidien de chacun que nous pouvons changer les choses ».

Quelle est votre vision de la femme ? Quelle image voulez-vous renvoyer à travers vos produits  ?

Nous souhaitons nous démarquer de l’image de la femme traditionnellement véhiculée par les marques de lingerie : soit hyper-séductrice, soit trop fleur bleue. La femme Olly est une femme moderne, bien dans ses baskets, consciente du monde qui l’entoure, et revendiquant sa féminité.

Quelles valeurs souhaitez-vous transmettre à travers votre travail ?

Avec Olly, nous voulons dire que chaque geste compte. Si le défi environnemental et sanitaire auquel nous faisons face aujourd’hui peut paraître immense, nous pensons que c’est grâce à l’engagement au quotidien de chacun que nous pouvons changer les choses.

Nous défendons aussi l’importance d’être transparent vis-à-vis des consommateurs. Nous mettons tout en œuvre pour créer des produits de bonne qualité, qui respectent la santé de nos clientes et l’environnement. Nous pensons que nous avons le devoir de les informer sur la façon dont sont faits nos produits.

olly-lingerie

Avec qui travaillez-vous ?

Pour la confection et l’approvisionnement en coton, nous travaillons avec une entreprise allemande qui possède sa propre usine de confection en Hongrie. Nous travaillons aussi avec des fournisseurs de dentelle, de tulle et d’accessoires comme les nœuds ou les bijoux.

Par ailleurs, nous sommes en contact régulier avec Ethipop, qui soutient l’émergence de la mode éthique. Nous avons terminer notre campagne de crowdfunding en décembre. Désormais, les produits sont maintenant à 29 euros et disponibles en pré-vente sur l’eshop (la livraison est offerte pour les pré-ventes !).

Quels sont les processus de création et de production de vos produits ?

Nous travaillons en étroite collaboration avec une styliste pour créer nos modèles. C’est un challenge puisque nous exigeons d’avoir une majorité de coton bio dans tous nos modèles. Il faut donc mettre l’accent sur les petits détails, jeux de découpes et inclusions de dentelle.

L’autre défi est le choix des couleurs et matières. Comme nous ne produisons encore que des petites séries, nous n’avons pas une aussi grande latitude dans notre choix que les grosses marques de lingerie.

Une fois les designs validés, nous commençons la phase de prototypage avec notre partenaire dans l’usine de Mosonmagyarovar (Hongrie). S’ensuit alors une période d’aller-retour sur les prototypes pour arriver à la coupe de nos rêves. Enfin, nous passons à la création des prototypes par taille.

« Nous pensons qu’il est essentiel de trouver du sens dans son travail. La conviction d’être utile à quelque chose aide à mener à bien ses projets professionnels ».

Consommer « écoresponsable », ça veut dire quoi pour vous ?

Consommer « écoresponsable » c’est tout d’abord réfléchir à ce que l’on consomme, afin de pouvoir faire des choix. Il ne s’agit pas de se priver de tout et de se culpabiliser, mais plutôt d’arriver petit à petit à diminuer son impact social et environnemental.

Chacun a sa façon de faire, selon ses priorités de consommation, et nous pensons que c’est un processus sur le long terme. On peut par exemple commencer avec la nourriture (exclure les fruits et légumes qui ne sont pas de saison, diminuer voire éliminer sa consommation de viande, manger bio, etc.) ou bien avec les cosmétiques ou bien avec les vêtements, mais il nous paraît compliqué de tout changer du jour au lendemain.

Il ne faut pas que cela devienne un enfer, au contraire !

olly-lingerie

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce projet ?

Difficile à dire ! Il y a le fait de développer un projet qui correspond tout à fait à nos valeurs personnelles, ce qui peut parfois être difficile à trouver en tant que salarié. Il y a aussi le fait de se dire que nous participons à l’émergence d’une nouvelle façon de produire et consommer la mode, essentielle au regard des désastres écologiques et sociaux engendrés par cette industrie. Et il y a aussi bien sûr la grande liberté inhérente à la création d’une entreprise.

Quelles qualités avez-vous développées ?

Nous nous sommes découvert de nombreuses compétences ! Nous faisons tout nous-mêmes (marketing, communication, développement des produits, relation avec les fournisseurs, site internet, shootings photo, vidéos…), et pour l’instant ça fonctionne plutôt bien !

Quelles ont été les grandes étapes pour réaliser ce projet ?

Après une étude de marché qui a validé l’adéquation entre notre projet et le marché, nous nous sommes lancées dans la recherche de fabricants et fournisseurs. Nous avons écumé les sites internet et envoyé de nombreux devis, nous avons rencontré beaucoup d’agents représentant des dentelliers pour faire nos choix de matières… Ce fut probablement l’étape la plus longue de notre développement !

Parallèlement, nous avons dessiné nos modèles. Ensuite, nous sommes passées à la phase de prototypage pour pouvoir lancer début novembre notre campagne de crowdfunding sur Ulule. Nous avons également travaillé à faire connaître Olly grâce aux réseaux sociaux et à la presse.

olly-lingerie-ecologique-mode-ethique

Le travail pour vous, qu’est-ce que c’est ?

Sans être idéalistes, nous pensons qu’il est essentiel de trouver du sens dans son travail. La conviction d’être utile à quelque chose aide sans aucun doute à mener à bien ses projets professionnels. Avec Olly, nous croyons en ce que nous faisons et cela nous motive profondément.

À quoi ressemble votre vie d’entrepreneure ?

Elle est bien chargée ! Et aussi très diversifiée. Comme nous sommes encore étudiantes, nous avons appris à concilier les deux. Nous partageons notre temps entre les cours et Olly donc les horaires de travail varient en fonction des semaines. La vie d’entrepreneure se mélange beaucoup à la vie privée.

olly-lingerie

Si c’était à refaire ?

Nous nous lancerions de nouveau dans l’aventure !

Quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner à un jeune souhaitant se lancer dans la création d‘entreprise ?

Surtout ne pas avoir peur et se dire qu’on peut le faire. Nous ne nous sommes jamais fixées de limite, tout en étant conscientes que nous pouvions échouer. Il est aussi primordial de bien s’entourer et d’être capable de bien communiquer avec ses associés.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

Des marques écoresponsables comme Veja ou Reformation nous inspirent beaucoup. Elles ont réussi à relever le pari de la mode éthique tout en ayant des produits et une image de marque très réussis.

Qu’est-ce qui vous motive chaque jour ?

Créer notre propre entreprise qui porte des valeurs qui nous correspondent en espérant participer à notre échelle à la construction d’un monde meilleur.

Qu’est-ce qui est le plus dur en tant que jeunes entrepreneurs ?

Étant donné que nous sommes étudiantes, nous ne pouvons pas prétendre au chômage. Nous sommes donc assez dépendantes de nos parents et nous devrons très probablement travailler à côté de Olly à la sortie de nos études à partir de l’été prochain.

olly-lingerie-ecologique-mode-ethique

Quels sont vos projets à moyen-long terme ?

Nous souhaitons développer rapidement des soutiens-gorges assortis à nos culottes ainsi que des caleçons pour hommes. À plus long terme, nous espérons créer une ligne de maillots de bain et de la lingerie de nuit, et développer Olly à l’international.

Une anecdote?

On nous demande très souvent : « Est-ce que ça se mange ? » !

Petites, que rêviez-vous de faire comme métier ?

Mille choses ! C’est bien pour ça que nous sommes entrepreneures ! Mais Mathilde avait déjà un penchant pour la mode et souhaitait devenir styliste.

© Crédit photos : Olly Lingerie

Site Olly
Soutenez Olly sur Ulule •
• Suivez Olly sur Facebook et Instragram

créatrice modeécologiejeune entrepreneurlingeriemodemode éco-responsablemode éthiqueolly

Aude LASCAUX • 16 janvier 2017


Article précédent

Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

*

code